Gudule fait son vin à Bruxelles

Un vigneron sans terre

Arpentant les chemins de France et de Navarre, j’ai chaussé mes bottes pour humer les sols, aiguiser mes sens et nourrir ma passion pour le vin. Puis, un jour, j’ai décidé d’en faire mon métier. Pourtant, ne possédant pas de vignes et habitant Bruxelles, le défi était grand. Une seule solution pour moi : faire venir le raisin, en grappe. Et c’est ici que je le travaille, entouré de ma famille et de mes amis. Je m’appelle Thierry Lejeune et j’étais imprimeur.

Si tu ne peux pas aller aux vignes,
fais-les venir à toi.

Bruxelles,
terroir émotionnel

Chez Gudule nous croyons que la ville rapproche les idées et que le vin rapproche les gens. Nous croyons également que Bruxelles est ce terroir unique qui en fait la synthèse. Nous sommes un chai urbain, dans le mouvement de la ville, dans cette émulation de tous les sens. Nous produisons, nous élevons et nous assemblons des vins qui rassemblent des gens. Accompagnant ceux qui font Bruxelles comme ceux qui refont le monde. Nous sommes Gudule et nous cultivons les goûts et les couleurs.

Le premier vin bruxellois
dédié à sa Sainte patronne

Gudule était bien jeune quand elle connut la grâce. Un soir, alors qu’elle reprenait le chemin de la maison après une journée de prière, la flamme vacillante de la lanterne qui guidait ses pas s’éteignit, plongeant la belle dans la torpeur de la nuit. Un diable s’était joué d’elle, et par son souffle malicieux avait convoqué les ténèbres pour la perdre. Elle aurait pu mourir, s’abandonnant au destin funeste de celles qui avant elle ont croisé sa route. Mais Gudule avait la foi, cette petite lumière qui ravive l’espoir quand on a tout perdu. Et sa lanterne se ralluma. Symbole de dévotion, les Bruxellois la choisirent comme sainte patronne et nous gardons pour nous cette petite étincelle qui permet de déplacer des montagnes et des coteaux.

Le premier vin bruxellois dédié à sa Sainte patronne

Gudule était bien jeune quand elle connut la grâce. Un soir, alors qu’elle reprenait le chemin de la maison après une journée de prière, la flamme vacillante de la lanterne qui guidait ses pas s’éteignit, plongeant la belle dans la torpeur de la nuit. Un diable s’était joué d’elle, et par son souffle malicieux avait convoqué les ténèbres pour la perdre. Elle aurait pu mourir, s’abandonnant au destin funeste de celles qui avant elle ont croisé sa route. Mais Gudule avait la foi, cette petite lumière qui ravive l’espoir quand on a tout perdu. Et sa lanterne se ralluma. Symbole de dévotion, les Bruxellois la choisirent comme sainte patronne et nous gardons pour nous cette petite étincelle qui permet de déplacer des montagnes et des coteaux.

Une production
urbaine et durable

Notre chai ambitionne de produire exclusivement des vins bios pour une distribution la plus locale et la plus directe possible. En nous fournissant notre précieuse matière première, nos amis vignerons nous confient l’âme de leur terroir. Et c’est au coeur de Bruxelles que nous nous efforçons d’en tirer la quintessence. Alors oui, notre chai n’est pas au milieu des vignes mais c’est planté en plein coeur de la ville que nous sommes le plus accessible. Et c’est encore au milieu de la ville que nous visons à revaloriser au maximum nos déchets et sous-produits auprès de partenaires proches. L’économie circulaire en mouvement.

Gudule, c’est un peu comme une coopérative de vignerons qui rassemblent leur production et leur savoir-faire.

Contactez-nous

Gudule Winery (CityVini s.a.)
Greenbizz Brussels – Atelier 37.8
Rue Dieudonné Lefèvre 37
1020 Bruxelles

+32 2 673 62 79

info@gudule-winery.brussels

Politique de confidentialité

Pin It on Pinterest